Embrace, tétralogie de l'art interdisciplinaire 2014.

Sonja Kothe

Courrier / e-mail

Sélection

Esra zmen 

Sandleiten, Vienne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rappeur avec son frère Enes dans le duo Esrap, a étudié à l'Académie des Beaux-Arts de Vienne. Contribuer à  Savoir | Comprendre  Interagir avec Emilio Santisteban.

 


"Mon frère et moi faisons de la musique. Nous désignons Esrap. Nous avons fait un renversement des rôles à Vienne, car je rappe et il chante, ce qui n'est généralement pas aussi courant dans la scène hip hop. Nous présentons nos textes en allemand/turc- parlant, ne mâchez pas sa bouche à notre avis sur la politique autrichienne à faire connaître. J'étudie à l'Académie des Beaux-Arts et Enes va au lycée. Nous sommes nés ici, avons grandi ici, citoyen autrichien, mais un étranger dans son propre pays. Un proverbe turc dit : "La musique est la nourriture de l'âme" et c'est pourquoi nous combinons pendant 5 ans des paroles et des rythmes sur des messages socio-politiques. L'accent est mis sur nos pensées et nos sentiments sur des sujets tels que les droits des femmes, le quotidien vies des migrants / intérieur et avec le thème "Langue". Nos textes relient la langue allemande et turque et ils montrent qu'une femme soul peut être très forte. "Le rap est pour tout le monde ! Pour toutes les cultures, en particulier pour tous les sexes. Étant donné que le Hip Hop est généralement une forme d'art dominée par les hommes et que nous sommes convaincus que les femmes écrivent tout aussi bien des paroles et qu'elles peuvent couler sur des rythmes comme les hommes, nous organisons également des ateliers exclusivement pour les femmes. Au cours de l'atelier, les préjugés ne doivent pas seulement être remis en cause. C'est aussi avec ses propres textes qui lui sont reprochés ! "Le rap est une musique choquante pour ceux qui ne veulent pas ouvrir les yeux." Et avec la devise on va au puits, car on veut faire bouger les choses et pas seul mais ensemble. "

Esrap Esra Özmen

Embracing était une tétralogie réalisée en étroite collaboration avec Hansel Sato, composée de Knowing , Knowing , Understanding , Learning , un projet qui mettait en contact des habitants du complexe résidentiel multiethnique Sandleitenhof de la ville de Vienne avec des habitants de divers quartiers de la ville multiculturelle de Vienne. Lancé à distance en décembre 2013, il a culminé à Vienne entre le 17 et le 31 mai. Il a intégré le mail art, les interventions dans l'espace public, l'installation, les rencontres d'échange et la performance.

 

Embracing faisait partie du XIII SOHO in Ottakring Festival, qui s'est tenu en mai 2014 dans le quartier de Sandleiten, 16e arrondissement de la ville de Vienne, en Autriche, sous la direction d'Ula Schneider et Hansel Sato.

  • Icono social Instagram
  • Facebook Social Icon
  • Icono social LinkedIn