top of page

Trilce Tarpuy / Cultivar Trilce
Arte agricultural contemporáneo / performance de cuerpos no humanos. 2022 — 2027.

Marca 2024 Trilce Tarpuy.png

Cultivar Trilce (Cusco et Lima, 2022 - 2027) est une œuvre participative d'art agricole et de performance de corps non humains avec des éléments de gravure, de sculpture et de peinture élargis, réalisée par l'artiste.Emilio Santisteban en collaboration avec, à ce jour, 75 personnes participantes. Il est organisé par Lizet Díaz Machuca et photographié et assisté par l'artiste Kenyi Quispe Granados. En 2022, la gestion agricole a été assurée par Honorato Mora et Celia Morales ; en 2023 par Nicolás Saywa et Germania Madera. En 2022 et 2023, la production a été réalisée par Marco Chevarría delCentre Willka T'ika pour la conservation du patrimoine naturel et culturel andin,
 

L'œuvre relie l'art contemporain (art de la performance, art de processus, art participatif, poésie visuelle et poésie d'objet) et la culture traditionnelle (ecofacto papa, procédés agricoles et langue quechua), reliant le centenaire de la première publication du recueil de poèmes Trilce de César Vallejo, la traduction quechua publiée existante dudit recueil de poèmes (Meneses 2008), les variétés de pommes de terre développées au Pérou et conservées à Cusco et le système de terrasses développé par les cultures andines originales.
 

Les deux premières années ont été développées sur une plateforme inca que le Centre Willka T'ika met en valeur dans le complexe archéologique de Yucay (Urubamba, Cusco).Tout au long des travaux, en cinq cycles agricoles entre 2022 et 2027, les 77 poèmes de Trilce, en quechua version, seront gravés sur des pommes de terre et cultivés avec elles, devenant symboliquement des poèmes-semences, des poèmes-fleurs et des poèmes-aliments grâce à la participation des agriculteurs locaux.

La première étape (2022), déjà achevée, a débuté le 9 mai avec le début effectif de la gravure collaborative de poèmes, réalisée jusqu'au 10 août avec la participation directe du public, assurée par le projet gouges sur bois et l'encadrement technique. La plantation a eu lieu le 11 août, à la pleine lune et jour central du mois de Pachamama. La floraison a commencé le 18 octobre pour atteindre sa plénitude à la mi-novembre et la récolte a eu lieu le 9 janvier 2023.

La deuxième étape (2023) a débuté avec la gravure collaborative des poèmes XVI à XXX de Trilce en quechua en juin 2023 à Lima. Le semis des poèmes-semences a eu lieu le 1er août. Finalement, les poèmes culinaires ont été récoltés le 10 décembre 2023.

La troisième étape des travaux (2024) devrait débuter entre juin et juillet avec la gravure collaborative des poèmes XXXI à XLV de Trilce en quechua, dans un lieu à déterminer en fonction de la plus grande viabilité financière et productive.


En 2022 et 2023, les personnes suivantes nous ont rejoint, enregistrant les poèmes de Trilce en quechua sur les pommes de terre, que nous remercions infiniment pour leur co-auteur : Irma del Águila, Ariel Alcalde, Stephano Alcántara, Jimena Álvarez, Miluska Alzamora, Jhan Carlos Amante Borja, Walter Antezana, Luz Antonio, Walter Aparicio, Fiorella Arce Monzón, Fabiola Arroyo, Carla Avila, Fanny Barba, Francisco Bardales, Jorge Barrera Begazo, Carla Bedoya, Luz María Bedoya, Christian Bernuy del Campo, Andrea Calderón, Adriana Castillo, Alfonso Castrillón Vizcarra , Lourdes Chara Estrada, Paola Katherine Chipa Guillen, Sebastián Chumbe, Huberth David Chumbisuca Huillca, Nilda Condori Chumbisuca, Edith Cristóbal. Eleazar Crucinta Ugarte, Delia Díaz Machuca, Teresa Edwards, Rosa Esquivel Escobar, Andi García Roque, Daniela Granda, Edinson Guerreros, Dione Huaman Borda, Maria Jesús Jimenez, Ricardo Lacuta, Isidro Lámbarri, Maria Julia Laos Vanini, Óscar Limache, Ariana Loli, Amelia Lopez, Brunella Martin Laos, Tina Martínez, Antonio José Medina, Luis Alberto Medina Huamani, Liliana Melchor Agüero, Samuel Mestanza Villegas, Daniela Napurí, Margarita Neyra, Estefany Nuñez, Richard Gabriel Ore Campero, Valeria Pacheco, Manuel Pantigoso, Andrés Poma Cáceres , Muriel Pucllas, Rebeca Ráez, Camila Rodrigo Graña, Mae Isabel Rodriguez Chavez, Ana Lucía Romero, Maria Angélica Rozas, Mijael Saldaña, Ingrid Natalia Sánchez, Kimberly Silva, Pier Solís Cerazo, Rocío Sulca, Ródemi Temoche Zenitagoya, Mariana Torres, Janina Trujillo , Christian Ugarte Bravo, Mauricio Vargas Osses, Magda Vega, Santiago Vera, Keani Zapata Del Río, Calypso Zuniga Leva.
 

En 2022 et 2023, le cultivar Trilce a bénéficié d'un soutien à Cusco delCentre Willka T'ika pour la conservation du patrimoine naturel et culturel andin, avec le prêt généreux d'une parcelle dans votre projetJardin botanique Willka T'ika. De même, il a reçu d'Ayacucho la collaboration deInstitut National des Langues Natives INALO, comptant sur leurs conseils linguistiques en quechua.

En 2022, le travail a bénéficié du soutien institutionnel à Cusco duUniversité nationale San Antonio Abad de Cusco.

 

En 2023, le cultivar Trilce a reçu le soutien de Lima deEcole en Cours Alternance de Design, d'Art et de Créativité, laEcole Supérieure de Photographie Centre d'Image, ilCentre Culturel de l'École Nationale des Beaux-Arts du Pérou, et leMusée et Institut de Recherche Artistique de l'Université Ricardo Palma.

Cultivar Trilce a été le projet gagnant, pendant ses deux premières années, du programme de stimulation économique pour la culture du ministère de la Culture du Pérou.

Banner 2024.png

DÍAZ MACHUCA, L. (2023). "Sin retorno: el giro agricultural. La performance de Emilio Santisteban en Cultivar Trilce". Illapa Mana Tukukuq, 20 (20): 34-43. Revista del Instituto de Investigaciones Museológicas y Artísticas de la Universidad Ricardo Palma. Lima: URP.

Banner 2024.png
  • Icono social Instagram
  • Facebook Social Icon
  • Icono social LinkedIn
bottom of page